Narha et les yacks

QUOI ?

Ce film présente une semaine de la vie d’une enfant Mongole, Narha, âgée de 9 ans. Comme la plupart des enfants Mongols, elle partage sa vie entre une petite ville du centre du pays où elle va à l’école en semaine et la steppe où elle retrouve sa famille le week-end.

Le film n’est PAS un simple documentaire sur la Mongolie. Il a la prétention de sensibiliser et interpeler les jeunes générations à des problématiques humaines et environnementales majeures.

Le rapport à l’eau potable, à la nourriture, à l’éducation et au jeu est abordé et illustré de manière explicite.

Quelle durée ?

Le film «Narha et les yacks» dure 20 minutes. Au total, l’intervention (projection et échanges) dure de 1h à 1h30, en fonction de l’intérêt des participants.

Quels thèmes ?

Nous avons eu la chance de pouvoir participer à la plupart des moments de la vie de Narha dans son quotidien.

Accéder à l’eau

Narha et Tamirha collectent de l'eau
Narha et Tamirha collectent de l’eau

Lorsqu’elle vit sous la yourte, Narha et sa famille puisent l’eau à la rivière. Bien qu’abondante, cette ressource indispensable est gérée de manière très raisonnée.

Accéder à l’éducation

Narha à l'école
Narha à l’école

Comme la plupart des jeunes Mon- gols, la fillette de 9 ans va à l’école. Le film présente une journée de classe qui est l’occasion de découvrir l’atmosphère de la salle de classe, les méthodes pédagogiques, l’organisation du repas…

Se nourrir

Narha prépare un repas avec Jarha
Narha prépare un repas avec Jarha

Narha participe très activement à la confection des repas. Il est étonnant de constater que la famille ne consomme quasiment aucun produit industriel mais utilise presque exclusivement les produits issus de l’élevage.

Jouer

Narha joue avec son grand-père
Narha joue avec son grand-père

Si Nahra possède quasiment les mêmes jeux et jouets que les petits européens, elle aime résoudre les jeux d’habileté manuelle traditionnels Mongols confectionnés par son grand-père sous la yourte.

 

 


Autres thèmes abordés

  • les moyens de transport dans la steppe
  • vivre sous la yourte : chauffage, mobilier, éclairage, repas
  • les animaux élevés par les pasteurs nomades et leur fonction
  • l’implication des enfants dans la vie de la famille
  • l’abattage d’un animal pour la consommation familiale (images volontairement sélectionnées pour être supportables)
  • l’ingéniosité des Mongols et leur habileté manuelle • la confection d’aliments à base de produits laitiers
  • l’inclusion des pasteurs nomades Mongols dans un environnement mondialisé
  • etc.