How is the shooting of a project LikeYou – KomToi?

Organization:

  • an interpreter is required when the family is neither French-speaking nor English-speaking. With the aim of reducing the cost of this service, we appeal to a student who speaks French or English.

 

  • a single person realizes video recordings (shots, sound recordings) and interacts with the family

 

  • it is the life of the child in what it has of more ordinary which is filmed
  • several themes are recurring in all the movies of Like You – Kom Toi project
    • access to drinking water
    • access to food, meal preparation, garbage disposal
    • access to education
    • access to health (very difficult to implement)
    • dreams of a desirable future made by the child

 

  • The filmed moments are only done with the explicit consent of the family. The intimate moments of the family are very rarely filmed.
  • the person in charge of shooting (and possibly the interpreter) lives with the family or nearby

 

  • the used video equipment is space saving: light handgrip, small-sized tripod, battery powered lighting, NO trailing cables everywhere

 

  • the stay lasts from 6 to 10 days.
  • It follows the several weeks stay spent by the reporter in the same country. It allows him to deeply immerse with the filmed region.

Once the video produced:

This organization allows to produce a 20 minutes video which shows a day’s life of the child from sunrise to bedtime, with key moments ( meals preparation, school work, games, relationship with a characteristic animal of the region ( or area)…)

The video is presented elsewhere in other schools wishing it and then allows exchanges between other children and families.

 

Traduction réalisée par GoogleTranslate dans sa version automatisée et avec l’aimable participation de Pascaline POYLO qui en a humanisé le texte final.

Narha apprend à Michel à jouer au jeu d'habileté manuelle mongol
Narha apprend à Michel à jouer au jeu d’habileté manuelle mongol
Michel, sous la yourte avec Jarha, Joorhnoo et Narha
Michel, sous la yourte avec Jarha, Joorhnoo et Narha

Comment se passe le tournage d’un projet LikeYou – KomToi ?

Organisation :

  • un interprète est requis lorsque la famille n’est ni francophone ni anglophone
  • une seule personne réalise les captations vidéo (prises de vues, prises de son) et inter-agit avec la famille
  • c’est la vie de l’enfant dans ce qu’elle a de plus ordinaire qui est filmé
    plusieurs thématiques sont récurrentes à tous les films du projet LikeYou – KomToi :

    • accès à l’eau potable
    • accès à la nourriture, préparation de repas, traitement des ordures ménagères
    • accès à l’éducation
    • accès à la santé (très difficile à mettre en œuvre)
    • les rêves d’un avenir désirable que fait l’enfant
  • les moments filmés le sont uniquement avec le consentement explicite de la famille.  Les moments d’intimité de la famille sont très rarement filmés.
  • le responsable de tournage (et éventuellement l’interprète) réside avec la famille ou à proximité.
  • le matériel vidéo utilisé est peu encombrant : caméra de poing légère, trépied de petite taille, éclairage sur batteries, PAS de câbles traînant partout
  • le séjour dure de 6 à 10 jours.
  • il fait suite au séjour de plusieurs semaines qu’a passé le reporter dans le même pays. Cela lui permet de s’imprégner plus profondément de la région filmée.

La vidéo réalisée :

Cette organisation permet de produire une vidéo de 20 minutes environ qui montre une journée de la vie de l’enfant, du lever au coucher, avec des moments-clé (préparation des repas, travail en classe, jeux, relation avec un animal caractéristique de la région…)

Elle est présentée ailleurs dans les écoles qui le souhaitent et donne lieu à des échanges avec d’autres enfants, d’autres familles

En projet : la vie d’un enfant chinois

Enfants dans une école Chinoise

Quoi ?

Nous sommes à la recherche d’une famille chinoise avec un enfant de 7 à 10 ans, scolarisé.
La famille devrait habiter non loin de Pékin et avoir une relation forte avec un animal caractéristique de la région (cochon, canard,… ?). Au final, cette famille peut même résider à Pékin, dans un quartier populaire.

Comment ?

Le contact avec une agence locale chinoise est certainement plus facile.

Quand ?

Dates : à partir du 18 mars 2018

Voici les informations à connaître sur le déroulement du projet avec une famille :  http://komtoi.net/films/comment-se-passe-le-tournage

Narha et les yacks – documents pédagogiques

Des documents pour les éducateurs sont disponibles par téléchargement ici :

  • Narha et les yacks – plaquette de présentation (PDF – 1,9Mo)
  • Vidéo FullHD de présentation de la Mongolie et comparaison avec la France :
    • superficie
    • population (nombre, densité au km2, habitat rural/urbain
    • empreinte carbone
    • taux de scolarisation
    • faits marquants de la Mongolie
    • présentation de la ville de Tsetserleg (population, infrastructures, températures annuelles moyennes)

Narha et les yacks

Narha, Tamirha et Misheel sortent de la yourte en courant

QUOI ?

Ce film présente une semaine de la vie d’une enfant Mongole, Narha, âgée de 9 ans. Comme la plupart des enfants Mongols, elle partage sa vie entre une petite ville du centre du pays où elle va à l’école en semaine et la steppe où elle retrouve sa famille le week-end.

Le film n’est PAS un simple documentaire sur la Mongolie. Il a la prétention de sensibiliser et interpeler les jeunes générations à des problématiques humaines et environnementales majeures.

Le rapport à l’eau potable, à la nourriture, à l’éducation et au jeu est abordé et illustré de manière explicite.

Quelle durée ?

Le film «Narha et les yacks» dure 20 minutes. Au total, l’intervention (projection et échanges) dure de 1h à 1h30, en fonction de l’intérêt des participants.

Quels thèmes ?

Nous avons eu la chance de pouvoir participer à la plupart des moments de la vie de Narha dans son quotidien.

Accéder à l’eau

Narha et Tamirha collectent de l'eau
Narha et Tamirha collectent de l’eau

Lorsqu’elle vit sous la yourte, Narha et sa famille puisent l’eau à la rivière. Bien qu’abondante, cette ressource indispensable est gérée de manière très raisonnée.

Accéder à l’éducation

Narha à l'école
Narha à l’école

Comme la plupart des jeunes Mon- gols, la fillette de 9 ans va à l’école. Le film présente une journée de classe qui est l’occasion de découvrir l’atmosphère de la salle de classe, les méthodes pédagogiques, l’organisation du repas…

Se nourrir

Narha prépare un repas avec Jarha
Narha prépare un repas avec Jarha

Narha participe très activement à la confection des repas. Il est étonnant de constater que la famille ne consomme quasiment aucun produit industriel mais utilise presque exclusivement les produits issus de l’élevage.

Jouer

Narha joue avec son grand-père
Narha joue avec son grand-père

Si Nahra possède quasiment les mêmes jeux et jouets que les petits européens, elle aime résoudre les jeux d’habileté manuelle traditionnels Mongols confectionnés par son grand-père sous la yourte.

 

 


Autres thèmes abordés

  • les moyens de transport dans la steppe
  • vivre sous la yourte : chauffage, mobilier, éclairage, repas
  • les animaux élevés par les pasteurs nomades et leur fonction
  • l’implication des enfants dans la vie de la famille
  • l’abattage d’un animal pour la consommation familiale (images volontairement sélectionnées pour être supportables)
  • l’ingéniosité des Mongols et leur habileté manuelle • la confection d’aliments à base de produits laitiers
  • l’inclusion des pasteurs nomades Mongols dans un environnement mondialisé
  • etc.

Marie et les vaches

Marie donne la tétée à un veau

Ce film a été réalisé au début de l’été 2017. Il montre le quotidien de la jeune Marie lorsqu’elle ne va pas à l’école.

Marie a 9 ans. Elle habite à Villard St Christophe, dans les Alpes françaises. Ses parents s’occupent de leur élevage bovin qui compte moins de 100 vaches laitières de race Montbéliarde. La ferme est entrée dans une démarche de production de lait bio.

Nous avons choisi Marie parce que sa famille a une relation très forte avec les vaches, animal emblématique des Alpes.

Intérêt pédagogique du film

Ce film peut servir de support aux enseignants afin d’introduire certains aspects du mode de vie de l’Europe :

  • accès à l’eau et usage très souvent sans limite (fontaines, pompe, robinet,…)
  • achat de produits de consommation courante au supermarché
  • consommation de produits alimentaires issus de l’industrie
  • importante production de déchets ménagers et mode de traitement
  • ce qui n’est PAS abordé : l’école, la santé, les jeux, les rêves de Marie

La comparaison avec le mode de vie d’autres enfants sur ces quelques points est riche d’enseignements.